Gaspillage alimentaire...Les mesures du rapport Garot!

Le gaspillage alimentaire est devenu un fléau au niveau mondial qui coûte 750 milliards de dollars chaque année. Le 14 avril dernier, l'ancien ministre de l'agroalimentaire Guillaume Garot a présenté son rapport sur la lutte contre le gaspillage, François Gontier, EEM Paris vous les mesures identifiées.

Les propositions contre le gaspillage alimentaire

Les mesures de Guillaume Garot député PS de la Mayenne vont de l'interdiction de jeter les invendus alimentaires à leur valorisation au niveau énergétique. Avec François Gontier, faîtes le tour d'horizon des solutions proposées afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.

  • Interdiction de jeter les invendus

En terme de lutte conre le gaspillage, le Sénat avait déjà légiféré en faveur du don des invendus, mais pour le député Parisien Guillaume Garot il faut aller plus loin. Pour lui, plutôt qu'autoriser le don, il préconise l'interdiction pure et simple des invendus alimentaire.

  • Une gestion efficace des stocks

Il préconise une meilleure gestion des stocks, par exemple de vendre moins cher les produits dont les dates de péremption approchent dans un rayon à part.

  • Rendre le don obligatoire

Pour le député de la Mayenne, les grandes surfaces doivent aller encore plus loin en signant des "conventions avec des associations pour donner plutôt que de jeter".

  • Mettre en place de nouveaux circuits

Le député PS propose que les invendus périmés ne pouvant plus être consommables par les humains soient transformés pour donner aux animaux.

Afin de pouvoir mettre en oeuvre ces mesures, l'ancien ministr de l'agriculture propose la création d'une "agence nationale contre e gaspillage alimentaire dans le but de "lever les verrous et les blocages administratifs".

François Gontier,PARIS, Ile de France