Quesl moyens de financement des robots industriels dans l'agroalimentaire?

Avec le développement des nouvelles technologies, les robots industriels se démocratisent, mais ils ont du mal à trouver leur place dans les PME de l'industrie agroalimentaire. Afin de les aider à s'équiper des robots, des moyens de financement sont de plus en plus disponibles, François Gontier, président EEM ET DUC SA vous explique les démarches.

La robotisation dans l'agroalimentaire se développe!

Ces dernières années, la robotisation du secteur agroalimentaire s'est vulgarisée et la tendance devrait se renforcer. Par ailleurs la démocratisation des robots relève quelques freins en rapport avec le coût et le financement.


Le coût des robots en diminution!

Le prix des robots restent encore élevé, environ 120 000 euros. En revanche, avec le besoin qui se crée et le projet de démocratisation des robots, les prix sont constate diminution, jusqu'à 40% ces dix dernières années.


L'acquisition de robots permet en général aux industries agroalimentaires de réduire de 30% des coûts d'exploitation et de maintenance.

Les moyens de financement disponibles pour l'acquisition des robots

françois gontier

Depuis quelques années maintenant, les moyens de financements se sont diversifiés. Afin de devenir leader du marché de la robotique et aider au développement de la cette filière, la France a lancé le plan "France Robots Initiatives".


Pour faciliter l'acquisition des robots par les entreprises agroalimentaires, des moyens de financements ont été mis en place, notamment les aides avec Oseo, les offres de la BPI (prêts bancaires, crédits bail etc). D'ailleurs, le gouvernement s'était donné pour priorité de soutenir les PME au travers son programme START PME lancé en 2013.


De plus, à l'époque où Arnaud Montebourg était ministre du redressement productif, un fonds de Robolution Capital fut crée d'un montant de 80 millions d'euros financé à égalité par le public-privé.


Ce n'est pas tout, il se trouve que courant 2014, des prêts numériques ont vu le jour avec 300 millions d'euros de prêts bonifiés insitant les PME et ETI à investir dans la robotique. Maintenant, vous savez tout, à vous de choisir le financement qui vous convient le mieux.

François Gontier (EEM)